La blessure qui dormait à poings fermés Éditeur Recherches amérindiennes au QC


Prix:
Prix réduit$28.00

Description

« C’était une blessure fermée, elle dormait à poings fermés. Je me suis dit, je vais l’ouvrir, je vais en parler et je vais sortir cette blessure ancrée en moi. » (Marguerite, survivante d’un pensionnat indien)   Au Canada, entre les années 1880 et 1990, plus de 150 000 enfants ont été élèves dans des écoles résidentielles désignées par le gouvernement fédéral comme pensionnats autochtones. Au Québec, on estime que cela a concerné environ 13 000 enfants. Ce livre est consacré à l’expérience particulière du Québec, à ces 13 000 enfants, aux pensionnats qu’ils ont fréquentés, aux adultes qu’ils sont devenus, aux différents acteurs qui ont participé à leur scolarisation et à l’héritage que cette période leur laisse, et nous laisse. Ce livre n’a pas vocation de dénoncer, mais de participer au vaste projet national, lancé par la Commission de vérité et réconciliation, de faire connaître l’histoire et les séquelles des pensionnats. Il veut inciter à la réflexion à partir de travaux de recherche et ouvrir des champs d’investigation pour améliorer les connaissances, afin que la blessure se referme, dans un futur de relations saines avec les peuples autochtones.

Payment & Security

American Express Apple Pay Diners Club Discover Google Pay Mastercard PayPal Shop Pay Visa

Vos informations de paiement sont gérées de manière sécurisée. Nous ne stockons ni ne pouvons récupérer votre numéro de carte bancaire.

Estimer la livraison

Tu pourrais aussi aimer

Vu récemment